Qu’est ce que le désir sexuel ?

Qu’est ce que le désir sexuel ?

QU’EST CE QUE LE DÉSIR SEXUEL ?

Le désir n’est pas un objet ou un lieu. Ce n’est pas non plus une chose palpable qui se mesure, mais une notion abstraite. On peut parler de désirer un objet ou de désir sexuel. Mais ce dernier est plus complexe, car il dépend de plusieurs facteurs et des autres. Le désir sexuel est l’envie d’avoir une relation intime, donc physique, avec une autre personne.

Par contre, le fait d’être excité sexuellement n’est pas nécessairement du désir. Les fonctions physiologiques des organes sexuels ne vont pas toujours de pair avec le côté psychologique du désir. En effet, un homme en érection et une femme au vagin lubrifié sont en phase d’excitation : cela ne veut pas dire pour autant qu’ils se désirent. On peut désirer sans amour ni attrait, par simple pulsion sexuelle, d’où le phénomène des « amis avec bénéfices ». Le désir est donc une notion floue, qui se manifeste non seulement par des pulsions et de l’excitation, mais qui varie d’une personne à l’autre.

QUELLES SONT LES ÉTAPES DU DÉSIR SEXUEL ?

Le désir sexuel apparaît à l’adolescence. Le désir fait partie de toutes les « nouveautés », qui arrivent avec la puberté et l’adolescence. Les copains en parlent, on en parle dans les livres ou dans les films. Parfois, c’est de la curiosité que l’on ressent. On essaye des trucs, on découvre la masturbation. On aime ou on n’aime pas. On allume ou on n’allume pas. Le physiologique se met à opérer. Le désir prend plusieurs formes chez les garçons et chez les filles : quête de sensations fortes, rêve d’un prince charmant, d’un sauveur, admiration sans bornes ; les fantasmes font partie des désirs. Ensuite, on a envie de toucher une autre personne partout, on a trop chaud, on a des frissons ou d’autres symptômes physiques. C’est tout ça qui mène à la sexualité.

Le désir sexuel se manifeste à diverses intensités, c’est-à-dire que la libido varie d’une personne à l’autre. Très présente à l’adolescence, parfois même obsessive, elle est toutefois beaucoup plus contrôlée et cultivée à l’âge adulte, puisque c’est en pratiquant que l’on devient expert. Puis, en vieillissant, les capacités physiologiques diminuant, le désir demeure mais le corps ne suit pas toujours. D’où l’importance de miser sur la tendresse, la lenteur, la douceur, et un bon sens de l’humour.

QUELS SONT LES DÉCLENCHEURS DU DÉSIR SEXUEL ?

Le désir dépend de nos fonctions neurologiques et hormonales : baisse de testostérone chez l’homme, cycle menstruel chez la femme, un parfum désagréable ou excessif, la maladie, le vieillissement …mais aussi de l’émotion : dépression, prise de médicaments, tragédies, consommation d’alcool exagérée, faible estime de soi, mauvaise communication entre les partenaires, rage embouteillée… Le désir sexuel est fragile et il suffit souvent de peu pour qu’il s’envole rapidement.

Et l’inverse est vrai aussi : il fait soleil, une musique nous inspire, le repas était goûteux, suffisamment arrosé, aucune surprise désagréable au cours de la journée qui aurait pu éteindre le désir. Il est donc important de s’occuper de son état sexuel au même titre que l’alimentation ou l’exercice.

Le désir est essentiel à la vie de l’être humain. Il permet de se découvrir, de découvrir l’autre. Le désir sexuel est une exploration qui se perpétue et se transforme au cours de notre vie. Non seulement s’agit-il de stimulations neurologiques et hormonales saines, mais il permet à deux personnes d’entrer en interaction, en communion. Ce désir est la première étape de l’amour.

SOURCE : Julie Hamel – April 18, 2018

2018-05-28T15:27:09+00:00